« Adultération », est-ce que cela vous parle ?

Si ce n’est pas le cas, vous êtes au bon endroit car nous allons vous expliquer tout ce qui se cache derrière ce mot.

Vous avez certainement lu ou entendu la phrase « nos huiles essentielles sont pures ». Mais saviez-vous que souvent cela cache une réalité bien différente ?

L’adultération est une pratique malhonnête car elle consiste à mélanger un produit « pur » avec un autre de qualité inférieure. Cela va donc impacter la qualité du produit final.

Cette pratique peut également être toxique : par exemple, dans le cas où les produits ne doivent pas être mélangés. Et cela peut également réduire les effets du produit fini. Il est également injuste de payer pour du naturel et de recevoir seulement de la synthèse.

Les différents types d’adultération :

  • Une huile essentielle peut être adultérée selon la partie de la plante utilisée. Cette méthode s’appuie sur la ressemblance chimique des différentes parties d’une même plante. Par exemple, ajouter une huile essentielle de feuilles de cannelle dans celle d’écorce de cannelle. Étant donné que ces deux huiles essentielles partagent des composants de même nature, mais que leurs prix varient, mélanger les deux peut alors s’avérer tentant.
  • L’adultération vise aussi à modifier les caractéristiques du produit pour qu’il rentre dans les normes et donc remplir les écarts d’analyse. Pour corriger une densité trop faible, il va falloir rajouter de l’huile minérale par exemple.
  • Il est aussi possible d’adultérer une huile essentielle pour corriger ses caractéristiques olfactives. Pour ce faire, le contrefacteur va se servir de « bouquets ». Ces derniers sont constitués de composants olfactivement très puissants, qui sont insérés dans le produit qui sera alors adultéré. Pour vous donner un exemple, il est possible de reconstituer une huile essentielle de citron à partir de terpènes d’orange, auxquels on ajoute un mélange d’huile essentielle de citron distillée, de citronelle (Cymbopogon winterianus Jowitt) et divers composés de synthèse.

L’huile essentielle de rose

L’adultération est très utilisée dans le cas de l’huile essentielle de rose (Rosa x damascena Miller). Étant donné que cette dernière possède une haute valeur ajoutée, elle est sujette à beaucoup de modifications afin de la rendre à la fois moins chère et plus odorante. Le coupage le plus connu de nos jours est le mélange d’huile essentielle de palmarosa, de bois de gaïac et de blanc de baleine (= substance graisseuse solide, extraite des cavités du cachalot, et utilisée notamment dans la confection des savons et des cosmétiques[1]). 

Comment restreindre cette pratique ?

Des contrôles et des outils sont mis en place pour déceler ces traces d’adultération. Cependant des techniques pour camoufler ces mêmes traces se développent en même temps.

Il est également possible d’imiter le même profil chromatographique, c’est pour cela que chez Landema, filiale du groupe Biolandes, nos laboratoires réalisent 15 analyses croisées pour déceler même les plus subtiles modifications.

Nous nous engageons également à vous fournir une traçabilité ainsi qu’une documentation réglementaire stricte et complète. Pour chacun de nos produits, vous trouverez :

  • Une fiche technique qui vous renseignera sur les composants et l’origine du produit
  • Un certificat d’analyse pour chacun des produits
  • Une fiche de données de sécurité qui récapitule les classifications légales, les risques de transport et de stockage
  • Un certificat allergènes et dans certains cas un certificat IFRA afin d’adapter vos préparations
  • Les documents de certifications pour les produits labélisés BIO, FFL, cosmos

Nous espérons que cet éclairage vous sera utile et nous ne pouvons que vous encourager à bien vous renseigner sur les produits que vous achetez afin de vous assurer de la qualité de ces derniers.

Pour en savoir plus sur l’adultération, vous pouvez également lire le livre « La sciences des huiles essentielles médicinales » écrit par le chercheur français Pierre Franchomme et publié en 2015 aux éditions Guy Trédaniel.


[1] https://www.cnrtl.fr/definition/blanc-de-baleine